mercredi 1 octobre 2014

Octobre Rose - Cancer du Sein, j'en parle ! + Hommage


Bonjour, en ce 1er octobre démarre le mois rose, la campagne qui encourage les femmes à se faire dépister pour lutter contre le cancer du sein. Alors aujourd'hui j'écris un article en l'honneur de toutes ces femmes : celles qui affrontent la douleur de se faire 'écraser' les seins pour une mammographie, celles qui se battent quotidiennement, celles qui ont vaincu le crabe, et celles qui malheureusement ont perdu la bataille. Et je vous parlerai de l'une d'elles, qui a quitté ce monde en 2011, à 48 ans.

Toutes les femmes sont belles

Oui ces femmes sont belles ! Belles par leur courage, leur force de vivre, et même avec ce nouveau corps si difficile à comprendre pour elles-mêmes et par la société. La maladie et ses traitements sont pourtant infernaux aussi bien à cause des opérations que des effets secondaires. Je les admire ces femmes. Pour elles, c'est une nouvelle vie, une nouvelle acceptation de soi que d'affronter le cancer de front, et le vaincre.


Une mammo douloureuse mais nécessaire !

Mais tout ça, cette nouvelle vie, elle ne sera pas possible sans dépistage régulier pour un diagnostic précoce. Précisément, tous les 2 ans à partir de 50 ans, ou avant pour les 20% de femmes à risques (chiffres de l'Institut National du Cancer). Sans dépistage, pas d'espoir de guérison. Et pour celles dont le résultat sera négatif, vous aurez 2 ans de tranquillité d'esprit !

En 2012, 48 800 nouveaux cas ont été dépistés, soit 1 cas toutes les 11 minutes, et 11 886 décès, soit 1 décès toutes les 44 minutes. Malgré tout, aujourd'hui, seules 60% des femmes se font dépister (chiffres de l'Assurance Maladie).

"Mais non copine, on ne remarque rien !"
La seule solution : la mammographie. J'entend parler de cet instrument de torture depuis des années, par ma mère et ma grand-mère. les seins deviennent des "crêpes", "pancakes", "oeufs au plat", et j'en passe... Un examen dure entre 5 et 15 minutes. En 5 à 15 minutes on s'impose des douleurs intenses mais non vitales comme l'épilation du maillot par exemple. Alors les seins dans un mammographe pour la même durée ça vaut bien la peine pour être certaine d'être en bonne santé pendant les prochaines années !

Hommage à M., décédée en 2011 à 48 ans

Je termine cet article par un hommage à la mère de mon ami, décédée après 7 ans et demi d'un combat intense contre un cancer métastasé qui a débuté par un sein. Cette femme courageuse faisait partie des 20% qui ont développé un cancer du sein avant 50 ans, précisément à 40 ans.

Les jours précédant le premier diagnostic, elle a détecté une masse à un de ses seins. Tumeur agressive. Elle a subi, outre la mastectomie, une ablation des ganglions lymphatiques, ce qui a causé un effet secondaire, le lymphœdème (une enflure de ses bras handicapante).

Après chimiothérapie et radiothérapie, elle a eu environ 2 ans de tranquillité, avant que le 2ème sein ne soit atteint + mélanome sur une cicatrice de sa précédente mastectomie. Retour au bloc, aux traitements envahissants, aux effets secondaires en nombre... La suite est une descente aux enfers, avec des métastases de plus en plus résistantes, jusqu'à son décès.

Pourquoi je vous parle d'elle ? Cette femme est toujours restée digne, la tête droite face au cancer bien qu'il ne l'ai jamais laissée vraiment tranquille. Un incroyable courage et une force de vivre que de résister 7 ans et demi à la maladie. Je l'admire.

Heureusement tous les combats ne durent pas aussi longtemps. Pour que le vôtre soit le plus court possible, faites-vous dépister !

Et n'oubliez pas : en toutes circonstances, vous êtes belles <3

6 commentaires:

  1. Un bel hommage et un bel article ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir lu et merci pour ton petit mot !

      Supprimer
  2. Un vrai combat pour une femme...
    Je trouve ça bien que l'on en parle car finalement c'est comme ça que l'on peut prévenir :)
    Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Bel hommage et bel article.
    Bisous
    http://lessecretsdemary.com

    RépondreSupprimer